Un accord est rapidement trouvé et, dès février 62, la toute première « Shelby AC/Cobra powered by Ford » (CSX 2000) est officiellement présentée.
Le rêve de Carroll Shelby est devenu réalité.
C’est le début d’une aventure aujourd’hui mythique qui va voir les Cobra s’exprimer avec succès sur tous les circuits du monde avec, comme couronnement, le Championnat du Monde GT, remporté en 65 par le coupé « Daytona » au nez et à la barbe d’un prestigieux constructeur italien !
Plusieurs versions de Cobra verront le jour équipées de moteurs de plus en plus puissants et de châssis de plus en plus performants. Carroll Shelby se penchera également sur d’autres modèles Ford comme la fameuse Mustang GT350.
L’Histoire se poursuit C’est cette légende que nous proposons aux amateurs de plaisir automobile à l’état pur de revivre aujourd’hui, au volant d’une des héritières directes de cette fabuleuse lignée.

1953, London Motor Show. La petite firme A.C. Cars Ltd présente, sous le nom AC Ace, un roadster 2 litres très finement dessiné comportant notamment une jolie ligne relevée entre la portière et l’aile arrière. Ce coup de crayon allait devenir célèbre…
Avec son châssis, signé John Tojeiro, à la tenue de route diabolique, la belle ne tarde pas à se distinguer en compétition, que ce soit sur route ou sur circuit, au point de remporter sa classe aux 24 Heures du Mans en 1959.

Début 1960. Riverside, Etats-Unis. Tout en s’occupant de son école de pilotage, un certain Carroll Shelby rêve de construire sa propre voiture de course. Ce texan, pilote de renom, a notamment remporté le classement général des 24 Heures du Mans 1959 sur Aston Martin. Il a donc eu tout le loisir d’observer le comportement de l’AC Ace.
Impressionné par ses performances, il contacte la firme de Thames Ditton et leur propose de créer une version de l’Ace, équipée d’un V8 américain. Carroll Shelby pense au tout nouveau moteur Ford, compact et léger que la firme de Dearborn aimerait voir en compétition.